Salvatore Sirigu, la vraie boulette du PSG

Photo issue d'Instagram #Sirigu

LMDT a trouvé comment régler le problème de gardien au PSG : rappeler Sirigu ! Bizarrement, quand Salvatore protégeait les buts parisiens, le poste de gardien ne faisait pas polémique. Des performances sérieuses, une régularité et de la sérénité, n’est-ce pas tout ce qui est demandé à un gardien de haut niveau ? Pourtant Kevin Trapp est encore loin de ces critères, trop souvent touché par les blessures et Alphonse Aréola (le pauvre) est en grande difficulté à cause d’une confiance effritée au fil des bourdes…

145 matchs de Ligue 1, puis le placard…

Osasuna, lanterne rouge de La Liga, a perdu (1-3) contre le Real Madrid samedi 11 février. Pourtant un joueur a brillé : Sirigu a réalisé un arrêt exceptionnel dans les pieds de Benzema. Ce qui n’est pas sans rappeler que le portier italien était l’un des meilleurs de Ligue 1 à son poste. Mais visiblement la direction du PSG, parfois incompréhensible, pensait autrement et a préféré troquer un gardien régulier avec de l’expérience à deux jeunes gardiens, prometteurs, mais qui peinent à confirmer dans une période cruciale pour le club de la capitale.

Depuis, Paris est touché par le fléau du gardien non rassurant alors que Salvatore Sirigu est envoyé en exil jouer les doublures à Séville (2 matchs disputés), avant d’atterrir chez le dernier de La Liga cet hiver. Toute personne sensée pourrait dire que c’est honteux de reléguer un tel gardien dans un club, certes honorable, mais loin de correspondre à son niveau. Tout ceci parce qu’il faut justifier l’investissement sur Kevin Trapp (10 millions d’euros). Dès son arrivée pour la saison 2015/2016, Salvatore s’est retrouvé sur le banc sans aucune reconnaissance. Traité comme un pestiféré, Sirigu a pourtant rarement déçu sous les couleurs parisiennes avec des performances sérieuses. Il n’a pas non plus à rougir de son palmarès au PSG avec 4 titres de champion de France, deux trophées des champions, une Coupe de la Ligue et une Coupe de France. Mais surtout, peu de boulettes et une attitude sereine qui rassuraient la défense du PSG.

Vite quitter Paris !

Après Osasuna, il sera probablement temps pour le trentenaire de changer d’horizon et de quitter le PSG. Ce qui pourrait être idéal pour Sirigu serait un retour en Italie afin de se ressourcer et surtout de retrouver du temps de jeu. Aujourd’hui, Salvatore mérite mieux que de retourner en Sicile, à Palerme où le portier italien s’est révélé. Mais certaines grosses écuries de la grande botte pourraient être intéressées par un tel apport.

La Fiorentina, par exemple, serait bien inspirée de s’offrir les services du natif de Nuoro. La Viola a déjà encaissé 33 buts cette saison et pointe à la 7e place de la Serie A. Mais ceci reste du domaine de l’imaginaire car Sirigu vient tout juste de débarquer en prêt à Osasuna, où il ne devrait toutefois pas s’éterniser. Sous contrat avec le PSG jusqu’en juin 2018, les clubs européens seraient bien avisés de se pencher sur le cas Salvatore. Une bonne affaire est à réaliser avec un gardien d’expérience et revanchard.

Petite pensée aussi à Liverpool qui pourrait régler une bonne fois pour toutes ses problèmes de portier. Les grands clubs sont prévenus, un grand gardien sera probablement sur le marché estival à la fin de la saison.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*